Actualités


  • De Richarville à Bordeaux

    Comme il le dit lui-même, la dernière des trois étapes , tronquée et inachevée, du périple du VCG en direction de Stella Plage, avait laissé Gérard, notre routier gourmand de kilomètres, sur sa faim …

    Et donc pour assouvir celle-ci , pour un bon moment, quoi de mieux et de plus ambitieux que de se lancer sur une sortie solo de plus de 500 kilomètres en direction du sud-ouest ?

    Comme Christophe Colomb qui à peine débarqué dans le nouveau monde a fait brulé ses bateaux pour être sur de ne pas voir ses équipages repartir, Gérard , a profité d’une fenêtre météo favorable (phénomène rarissime que les « bientôt moins de 20 ans  » auront oublié), pour acheter son billet de train retour (Bordeaux/Massy) daté et ainsi ne plus avoir le choix de réfléchir et donc devoir s’élancer.

    Et donc le 11 juin à 4h30, lourdement chargé d’un sac à dos où le nécessaire vital des 48 prochaines heures était casé, par une température suffocante de 5 degrés au dessus de « j’ai froid partout » mais 15 degrés sous les fameuses normales saisonnières , vêtu en mode « fin novembre, premières gelées », il enfourche son vélo pour un départ de Richarville en direction du sud.

    Après avoir dit au revoir à l’Essonne et posé ses roues sur les routes de la Beauce, le parcours jusqu’à la belle capitale de la Gasconnie va être rythmé par les traversées de fleuves et rivières.

    La première sera la Loire, qu’il rencontrera à Blois, après avoir vu Janville et Patais puis le Cher avant d’arriver sur Loches au kilomètre 192 à 13 heures.

    Mais la gentille descente qu’il suivait depuis le départ est terminée et les bosses et autres joyeusetés contrariantes s’empilent déjà (Le Grand Pressigny, Chauvigny) depuis le kilomètre 130 !

    Aussi après avoir roulé 330 kilomètres et franchi plus de 2000 mètres de dénivelé, c’est l’heure de reposer l’organisme à Charroux (non loin de Ruffec) en chambre d’hôte.

    Le lendemain, après une courte nuit mais cependant une grasse matinée poussée indécemment jusqu’à 5h30 du matin, lever sportif pour un départ avec au moins 3 gros degrés de plus que la veille au frigomètre.

    Direction Nanteuil, Barbezieux, et tout un chapelet de bourgades en « AC », tels que Reignac, Chantignac, Jaipluriendanl’sac et enfin St André de Cubzac.

    Mais là, presque arrivé, après avoir franchi la Dordogne, traversé l’Entre-deux-mers puis la Garonne, c’est le brutal retour à la civilisation avec l’entrée en territoire hostile : LA VILLE , domaine de prédilection des voitures sauvages ayant abandonné l’utilisation des clignotants, des feux mesquins attendant votre arrivée pour passer au rouge ou des travaux avec chaussée défoncée et autres marteaux piqueurs bruiteurs rageurs.

    Sorti sans encombres de ce passage difficile, fatigué, mais heureux et satisfait du chemin parcouru sous une météo pas toujours favorable ,sans pluie, avec un vent léger et parfois aidant, notre cycliste de collègue arrive enfin à la gare St Jean.

    516 kilomètres de roulés avec 3851 mètres de dénivelé positif pour aller chercher son train !!

    Bravo à lui, d’autant plus qu’il doit connaitre la route par cœur, c’était son quatrième Bordeaux Paris !!

    Retrouvez ICI la trace suivie.

  • Entre Plaines et Bois 2024

    Dimanche 5 mai, 6h00.

    Après plusieurs jours de préparation de la randonnée 2024, au cours desquels nous avons :

    -bouclé les circuits et leurs modifications, après repérage in situ des éventuels difficultés et « points dangereux ».

    -effectué le fléchage des trois parcours par cinq équipes.

    -fait l’approvisionnement des stands de ravitaillement destinés aux deux équipes qui allaient les tenir.

    -Préparé l’accueil des participants.

    -Effectué les demandes administratives diverses et variées, l’inventaire de tout le matériel nécessaire, etc…toute l’équipe du VCG, malgré tous ses efforts, n’a, en fait, pas pu résoudre la dernière difficulté….

    La météo, une fois encore n’est pas favorable….

    Un vilain crachin matinal s’est , en effet, installé et menace de démotiver les cyclos Essonniens désireux de se frotter aux bosses du Hurepoix…

    Bref le moral est en berne , et l’équipe affiche des sourires crispés…

    Malgré tout, dès 7h00, en dépit de l’humidité proche de 100% les premiers participants courageux sont déjà là, et même certains ont le sourire…

    Il y en a qui ont déjà 20 ou 30 kilomètres dans les jambes, en mode approche vélo, mais qui restent motivés pour la suite.

    Et donc, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, avec l’arrêt de la pluie, et jusqu’à 9 heures, ce sera un flux ininterrompu de cyclos venus des clubs environnants qui s’inscriront à l’un des trois circuits.

    Merci donc au club de Saint Arnoult, Bondoufle, Athis-Mons, Limours, Ballainvilliers, Angerville, et tous les autres d’avoir répondu présent.

    Un peu de soleil sur les trois parcours (50,78 et 102 km) , jugés beaux et bien fléchés de l’avis de tous et jalonnés des deux stands de ravitaillement bien fournis et bien tenus feront de notre randonnée, inscrite au Trophée du Codep, une réussite.

    Au final, nous totalisons 125 participants et participantes, ce qui honnêtement était inespéré en début de journée.

    Les 45 participants au repas club, qui a suivi, pouvaient avoir le sourire !!

    RDV le 18 mai 2025 pour la prochaine édition d’Entre Plaines et Bois made by le VCG.

    Merci à Fabrice, Eddy et Philippe pour les photos.

  • Sortie du premier mai 2024

    Malgré la météo peu engageante en début de matinée mercredi matin, une poignée de p’tits gars du VCG ont reconnu le circuit, version XXL, qui sera proposé lors de la randonnée du VCG, le dimanche 5 mai.

    Les 100 kilomètres et le respectable dénivelé qui va avec (9 bosses et presque 1000m) ont été roulé sans soucis avec même quelques rayons de soleil bienvenus.

    Les habitués auront reconnu parmi les photos un cyclo portant un cuissard « inhabituel » auquel il faudra s’habituer puisque nous allons le porter à l’avenir…

    Nico a en effet testé le cuissard « nouveau Bleu »…. et en a bien apprécié le confort.

    Merci à Nanard pour les photos

  • Du vendredi 19 au dimanche 21

    Les BRM de Chartres sont très appréciés au VCG, puisque 4 de nos collègues les ont roulé ces trois derniers jours.

    Tout d’abord, vendredi, Gérard B., voyant que le circuit du BRM 200 passait sur nos terres, (Traversée de Dourdan) a retrouvé le tracé à Roinville et l’a donc suivi en solo (en évitant Chartres) sur toute sa longueur.

    Puis c’est au tour d’Alain R. qui lui s’est inscrit au Gatinais Français et a donc roulé sur les traces de Gérard le lendemain samedi.

    Ce parcours de 209 km avec un dénivelé positif de 1370 m , rendu exigeant par un agaçant vent du nord-ouest , partait donc de Chartres, traversait Dourdan, contournait Etampes par le nord pour gagner Milly, faire demi tour avant Nemours et revenir plein ouest face au vent sur les plaines de la Beauce…

    Bravo à eux deux !

    Toujours au départ de Chartres, et toujours le 20 avril, c’est donc au tour de Cyril et de Joël de s’aligner dès 5h00 du matin au départ du BRM 300 « La Sologne et Chambord ».

    Départ plein sud pour passer à droite d’Orléans, tourner en direction de Blois et remonter au nord…

    Et là les choses se gâtent, car là aussi un persistant vent froid et nordiste contrarie la pédalée sur les 100 derniers kilomètres, qui semblent donc les plus longs !!

    Les relais assurés au sein du groupe de nos collègues ont été appréciés….

    Respect les gars pour cette belle sortie.

    Le lendemain dimanche 21, c’est au tour de Fabrice J., accompagné de Yann de s’aligner au départ de la cyclosportive « La Blé d’Or » au départ de Lèves (Au nord de Chartres), décidément on va établir une annexe du VCG là-bas…

    Le Maillot du VCG à la Blé d’Or

    Le circuit assez roulant autorise une belle moyenne, cependant, de belle , on peut passer à très très belle, puisque le compteur de Fabrice affiche fièrement un 32,5km/h sur les 84 kilomètres du circuit !

    Bravo les gars !!

    Et pour finir, la classique sortie dominicale faite sur un parcours exigeant car très bosselé (1080m de dénivelé positif, soient 10 bosses et quelques monticules pour 88 km).

    Ce circuit, inspiré de la Jean Racine nous a bien usé, à part Nico et Pascal, très à l’aise !!

    Pas de soucis particuliers (sauf pour Eddy victime d’une panne de courant)et qui ne fera donc pas la sortie.

    Sur la photo , il manque Sébastien qui nous a retrouvé à Roinville.

    Si on s’amuse à additionner les kilomètres parcourus pas le VCG en trois jours, on arrive à plus de 2000 km !!

    Les jambes ont bien tourné !!

  • Le nouveau maillot du VCG

    Le VCG a le plaisir de vous présenter son nouveau maillot.

    Sur le devant, on retrouve le nom du club ainsi que l’écusson reprenant les symboles de la commune : le clocher du village visible à plusieurs kilomètres entouré d’un arbre et d’un épi de céréale et surmontant trois fleurs de lys.

    Les deux couleurs retenues , bleu et jaune reprennent celles de l’écusson.

    Sur les épaules, le rappel de deux de nos sponsors attitrés : le garage Leroy, expert AD, situé à Corbreuse et la SARL Ménard, entreprise de maçonnerie générale située à Boinville le Gaillard.

    Et enfin sur le dos, en partie basse et en fluo, un cycliste avec deux bandes symbolisant son espace de sécurité que tout automobiliste se devrait de respecter….

    Les bandes jaunes des manches améliorent la visibilité des cyclos.

    Comme le souligne un vieux dicton imprégné de bon sens :

    QUAND VOUS DOUBLEZ UN CYCLISTE, LAISSEZ LUI LA PLACE DE TOMBER !!!!

    Un grand merci à Nicolas et Jean Luc pour leurs implications dans les parties graphisme et commerciale dans ce projet ainsi qu’à tous les membres du bureau pour leur avis éclairé !!

    Nous pourrons arborer nos nouvelles couleurs pour les premières sorties du printemps.

  • Planning des sorties VCG

    A la page « Le Club » rubrique : Programme , retrouvez les circuits prévus pour les sorties jusqu’à la fin d’année.

    Merci à Nico pour le planning et à Nanard pour les circuits.